Flux RSS

Suzuran d’Aki Shimazaki

Publié le

La plume d’Aki Shimazaki est une fois de plus à l’honneur sur Comaujapon. Voici Suzuran.

Edition lue :
Éditeurs : Leméac/Actes Sud
Publié le : 4 septembre 2019 (Canada) / 7 octobre 2020 (France)
Nombre de pages : 168
Prix : 15,00€

Anzu, 35 ans, est céramiste et adore son travail. Elle est divorcée depuis 3 ans et s’occupe de son fils âgé de 10 ans. Sa soeur aînée va rester chez elle lors de son séjour à Tokyo, et, contre toute attente, elle va présenter son fiancé à sa famille. Celui-ci se nomme Yûji et va s’intéresser à Anzu et à ses poteries, ce qui ne laissera pas cette dernière de marbre…

« Je suis déjà complètement amoureuse de lui. Je ne peux pas arrêter de penser à son regard doux, à son sourire, à sa voix, à son odeur qui m’enivre. Hélas, il est déjà pris ! »

Qui dit Aki Shimazaki, dit secrets et rebondissements. Certains prévisibles, d’autres moins. Mais avec toujours une fleur en premier plan qui revient tout au long du livre : il s’agit cette fois du muguet, suzuran en japonais, une fleur en apparence fragile mais qui peut être toxique. Et c’est toujours quelque chose que j’apprécie beaucoup chez Aki Shimazaki, cet accent sur la poésie et les sentiments.

« Chaque nuit, je contemple la Voie lactée qui traverse le ciel sans nuage. Au point du jour, j’entends le chant des oiseaux qui s’animent. »

Quant à l’histoire, j’ai été une fois de plus intéressé tout le long du roman, même si je n’ai pas ressenti d’émotions aussi fortes que lors de certains de  ses précédents romans. Celui-ci se divise en deux parties, la deuxième partie permettant de se concentrer sur l’action plutôt que sur des sentiments qui ne verront jamais le jour (comme c’est souvent le cas), et cela a rendu ma lecture tout de même bien plaisante !

Ma note :

Un court roman qui se lit facilement, on se laisse porter par les sentiments de ces soeurs, leur passé et leurs relations, mais sans réel événement marquant ou surprenant.

À propos de Kevin

Living the dream in Tokyo!

"

  1. D’accord mais la moindre des choses serait de faire apparaître le nom de qui a traduit par respect pour celui ou celle sans qui vous ne liriez pas ces œuvres

    J'aime

    Réponse
    • Alors ce n’est pas la première fois que je reçois ce genre de commentaires et c’est EXASPÉRANT. Deux raisons: la première est que ce livre a été écrit en français, directement. Donc avant de se plaindre, c’est pas mal de faire une petite recherche Google, ça prend deux secondes. La deuxième: dans mes récents articles, lorsqu’il y a traduction, je mentionne toujours les noms des traducteurs (et en bonus : je suis moi-même traducteur de roman, donc je sais leur importante). Donc merci de ce super commentaire et bonne journée !

      Aimé par 3 personnes

      Réponse
  2. J’adore Aki Shimazaki. J’attends que le troisième cycle sorte sous forme de coffret, comme pour les deux premiers cycles, avant de me le procurer. À mon avis c’est pour cette année. Bravo pour les articles, je les aiment beaucoup…

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  3. J’ai aussi beaucoup aimé ce premier tome de sa nouvelle pentalogie mais je suis totalement d’accord, ce n’est pas ce que j’ai lu de mieux d’elle.

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  4. J’ai aimé, j’attends la suite avec patience !!! un seul par an, le temps de le déguster ….

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  5. Bonjour Kevin !
    J’ai acheté ce premier tome de sa nouvelle pentalogie il y a deux jours ! Je me réjouis de le lire. J’ai tout lu d’Aki Shimazaki ! Une magicienne des mots avec son style narratif unique.
    Belle fin de journée à toi !

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  6. Très beau billet 🙂 Je n’ai encore jamais rien lu d’elle, quel titre me conseilles-tu pour entrer dans son œuvre ?

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  7. Hate de mes procurer ses autres livres quand je serai en France. Je n’en reviens toujours pas d’a quel point j’ai été marqué par sa saga Le poids des secrets, ses lignes me manquent.

    Aimé par 1 personne

    Réponse
  8. Pingback: Sémi d’Aki Shimazaki | Comaujapon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :