Flux RSS

Archives de Tag: art

All That’s Not Me de Kimiko Yoshida

Publié le

Je tenais aujourd’hui à vous présenter un livre d’art d’une photographe japonaise que j’apprécie tout particulièrement. Voici All That’s Not Me de Kimiko Yoshida.

Edition lue :
Éditeur : Actes Sud
Publié le : 3 mai 2007
Nombre de pages : 142
Prix : 29,50€

Quand je suis tombé par hasard sur ce beau livre, je l’ai ouvert, et la première photo qui m’est apparue m’a semblé familière. Et oui, puisque je l’avais déjà vu quelque part. « All That’s Not Me » est un recueil de photographies de Kimiko Yoshida, sorti suite à son exposition au Musée d’Israël de Jérusalem en 2006, avec un texte explicatif de Jean-Michel Ribettes, le mari de Kimiko Yoshida, à la fois en français et en anglais. Et il est publié par Actes Sud… la maison d’édition qui publie notamment l’oeuvre de Yôko Ogawa en français… et qui utlise occasionnellement pour les couvertures de cette auteure des photos de Kimiko Yoshida, comme par exemple pour « La Bénédiction inattendue » dont on retrouve la photographie en première page du livre :

La Mariée thé vert, Kimiko Yoshida

Les photos sont toutes des autoportraits et on découvre des représentations de mariées de cultures et de pays différents pour un livre d’art magnifique : des Mariées du Japon bien sûr, mais aussi du Nigéria, du Mali, de la Thaïlande, de la Chine… Le texte est également très intéressant et, malgré son côté parfois abstrait, permet de comprendre un peu l’intention et la façon de percevoir l’art de Kimiko Yoshida, à travers la notion d’autoportrait, du « je », de représentation ou encore d’identité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un beau livre que j’ai adoré feuilleter, les photographies sont magnifiques et le thème me plaît beaucoup. Une jolie expérience artistique.

Ma note :

Publicités

Hokusai – La Grande Vague de Timothy Clark

Publié le

Je vais vous présenter un livre qui concerne l’une des œuvres d’art japonaises les plus connues : La Grande Vague de Kanagawa d’Hokusai, datant du début des années 1830. Celui-ci a été écrit par Timothy Clark, le conservateur en chef des collections japonaises au British Museum et permet d’aller loin dans l’analyse et la compréhension de cette très grande œuvre. Plongeons-nous dedans !

hokusai-la-grande-vague-timothy-clark

Edition lue :
Éditeur : Synchronique Éditions
Publié en : 2014 (édition originale en anglais : 2011)
Nombre de pages : 64
Prix : 7,50€

C’est une œuvre que j’ai vu mille fois, et peut-être vous aussi – elle est en effet représentée un peu partout et il est difficile de passer à côté. Pourtant, je ne connaissais pas grand chose de cette estampe pour le moins impressionnante. Ce livre nous dévoile l’histoire de cette estampe, son impact, mais aussi son influence qui s’est étendue au monde entier et qui est toujours aussi importante de nos jours.

« Bas sur l’horizon, l’élégant Mont Fuji, revêtu de son manteau de neige, demeure imperturbable mais semble bien insignifiant face à la vague qui menace d’engloutir les rameurs héroïques. »

Ce qui rend ce livre intéressant est son aspect complet, mais jamais ennuyeux. On pourrait s’attendre à des explications un peu longues et à l’intérêt limité si l’on n’a pas une passion pour l’art, mais ce n’est pas du tout le cas ici. En effet, ce livre nous parle de l’aspect technique et artistique de cette œuvre (et à quel point cette œuvre était révolutionnaire à son époque), mais revient aussi sur la place des estampes dans la société japonaise de l’époque. On passe aussi par le contexte artistique qui entourait cette estampe, que ce soit son créateur, Hokusai, ou le Mont Fuji – qui est en réalité l’élément le plus important de l’estampe, et non la Vague comme on pourrait le penser (et comme moi-même je le pensais).

Tout cela est de plus lié à l’Histoire du Japon, à cette époque (1830), le Japon était un pays fermé, mais ce sont les livres étrangers qui ont totalement bouleversé l’art nippon : Hokusai s’inspire ainsi de l’Occident pour réaliser des œuvres révolutionnaires pour l’époque et va, après plusieurs essais, parvenir à réaliser la Vague telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Ce livre est de plus très beau, les images représentées sont vraiment plaisantes – j’ai notamment beaucoup aimé les œuvres contemporaines inspirées de La Grande Vague de Kanagawa, comme Tintin ci-dessous.

tintin-hokusai-grande-vague

En bref, un livre vraiment très bien fait et qui va vous apprendre beaucoup, que je conseillerais à un large public : ceux qui s’intéressent au Japon, à l’art, au rapport Asie-Occident, mais également à ceux qui veulent en découvrir un peu plus sur une estampe qu’ils ont certainement vu et revu.

Ma note :
8

%d blogueurs aiment cette page :