Flux RSS

Archives de Tag: eva kopp

L’Enfant du Tsunami d’Eva Kopp

Publié le

Après un excellent recueil de nouvelles dont j’ai parlé ici sur le blog, je vous présente aujourd’hui le premier roman d’Eva Kopp : L’Enfant du Tsunami.

Edition lue :
Éditeur : Pierre Philippe
Publié le :2 juin 2018
Nombre de pages : 175
Prix : 18,00€ / 3,99€ en numérique

Dans ce roman, on commence par faire la connaissance de Junko un 11 mars 2011. D’autres personnages vont suivre et tous ont vu leur vie changer après le séisme, le tsunami et la catastrophe de Fukushima. On rencontre donc Achille et Maïwen, un couple parisien qui va recueillir leur neveu dont les parents sont décédés lors de ce drame, ou encore un champion de patinage artistique qui y a survécu ou un pompier qui a secouru des personnes à cette occasion. On suit le destin de ces personnages en observant l’évolution de la situation, de ceux qui sont restés à Fukushima, des employés de Tepco qui sacrifient leur vie, de ceux qui s’en sont éloignés même si cela ne reste qu’un éloignement géographique…

« La cloche sonne. La vague arrive. La cloche sonne. La vague est proche. La cloche sonne. La vague dévore le port d’Ōtsuchi. La cloche sonne. »

Ce roman ne m’a pas laissé indifférent. Il est plaisant à lire, écrit d’une plume qui convient parfaitement à la situation. J’ai beaucoup aimé le principe des personnages qui, bien qu’ils mènent des vies très différentes, sont tous connectés par ce terrible événement. On voit également comment les choses évoluent au fil des jours, des semaines, des mois, et des années, sans qu’aucun détail ne nous soit épargné, sans filtre. Gros coup de coeur pour la fin également qui est très touchante, même si l’on n’a pas envie que cela s’arrête et que l’on souhaite continuer à suivre la vie de ces personnages que l’on a appris à connaître.

« J’ai l’impression qu’avant, nous étions insouciants, mais nous ne le savions pas. »

Un roman qui nous fait vivre cette catastrophe qui a bouleversé tout un pays. On suit des personnages qui tentent de reprendre leur vie là où les vagues l’ont laissé, des personnages qui ne seront plus jamais les mêmes. 

Ma note :

Publicités

Cueillir les fleurs du silence d’Eva Kopp

Publié le

Un recueil de nouvelles du Japon d’une auteure française talentueuse : voici Cueillir les fleurs du silence d’Eva Kopp.


Edition lue :
Publié le : 22 mars 2018
Prix numérique : 0,99€ (ici)
Auto-édité

Ce court recueil de cinq nouvelles nous emmène dans un Japon rempli de tendresse, d’espoir, même dans les situations les plus tragiques. On rencontre notamment Momotaro, ce garçon trouvé dans une pêche géante par un couple âgé que l’on voit souvent dans le folklore japonais (que j’avais notamment croisé ici), Sadako Sasaki, dont j’avais entendu parler lors d’un voyage à Hiroshima, puisque cette jeune fille est tombée malade des suites du bombardement, Chizuko, dont le grand-père a connu deux terribles tsunamis, ou encore Emi-chan, qui vit à côté de la préfecture de Fukushima en 2011 et qui aimerait seulement goûter la pluie, bien que radioactive.

« L’interprétation du passé, son souvenir, peut sauver l’avenir. »

Toutes ces nouvelles sont très agréables à lire, j’aime beaucoup retomber sur des noms que j’ai déjà entendus, qui me ramènent à un endroit (Hiroshima) ou à une atmosphère particulière (le folklore japonais). L’écriture est vraiment belle et fluide, et la beauté ainsi que la pureté de certains personnages se ressent vraiment, malgré qu’ils aient pu vivre les événements les plus terribles que le Japon ait pu connaître ces dernières années. Bombardement, tsunami, radioactivité…

« Emi-chan, tu ne peux pas goûter la pluie. Elle est dangereuse, tu comprends ? »

Un recueil de nouvelles qui nous transporte en quelques pages dans un Japon qu’on aime découvrir et redécouvrir. En attendant le premier roman d’Eva Kopp à paraître en juin 2018.

Ma note :

 

%d blogueurs aiment cette page :