Flux RSS

Archives de Tag: photo

All That’s Not Me de Kimiko Yoshida

Publié le

Je tenais aujourd’hui à vous présenter un livre d’art d’une photographe japonaise que j’apprécie tout particulièrement. Voici All That’s Not Me de Kimiko Yoshida.

Edition lue :
Éditeur : Actes Sud
Publié le : 3 mai 2007
Nombre de pages : 142
Prix : 29,50€

Quand je suis tombé par hasard sur ce beau livre, je l’ai ouvert, et la première photo qui m’est apparue m’a semblé familière. Et oui, puisque je l’avais déjà vu quelque part. « All That’s Not Me » est un recueil de photographies de Kimiko Yoshida, sorti suite à son exposition au Musée d’Israël de Jérusalem en 2006, avec un texte explicatif de Jean-Michel Ribettes, le mari de Kimiko Yoshida, à la fois en français et en anglais. Et il est publié par Actes Sud… la maison d’édition qui publie notamment l’oeuvre de Yôko Ogawa en français… et qui utlise occasionnellement pour les couvertures de cette auteure des photos de Kimiko Yoshida, comme par exemple pour « La Bénédiction inattendue » dont on retrouve la photographie en première page du livre :

La Mariée thé vert, Kimiko Yoshida

Les photos sont toutes des autoportraits et on découvre des représentations de mariées de cultures et de pays différents pour un livre d’art magnifique : des Mariées du Japon bien sûr, mais aussi du Nigéria, du Mali, de la Thaïlande, de la Chine… Le texte est également très intéressant et, malgré son côté parfois abstrait, permet de comprendre un peu l’intention et la façon de percevoir l’art de Kimiko Yoshida, à travers la notion d’autoportrait, du « je », de représentation ou encore d’identité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un beau livre que j’ai adoré feuilleter, les photographies sont magnifiques et le thème me plaît beaucoup. Une jolie expérience artistique.

Ma note :

Daido Tokyo de Daido Moriyama

Publié le

Aujourd’hui, je vous propose de sortir de la littérature pour passer à un autre art : celui de la photographie ! Je vais vous présenter Daido Tokyo, le livre qui a accompagné l’exposition de Daido Moriyama, l’un des plus grands photographes japonais contemporains, qui s’est déroulée du 6 février au 5 juin 2016 à la Fondation Cartier pour l’art contemporain !daido-tokyo-daido-moriyama

Edition lue :
Éditeur : Fondation Cartier pour l’art contemporain
Publié en : Février 2016
Nombre de pages : 248
Prix : 35€

Commençons par l’objet livre… Quel bel objet ! Une couverture dure, le titre est troué pour faire apparaître les photos de la première page, et le livre est séparé en deux parties : Tokyo Color, qui contient des photos couleur de Shinjuku prises entre 2008 et 2015 et Dog and Mesh Tights, qui contient des photos en noir et blanc imprimées sur un papier plus fin et prises en 2014 et 2015. Le tout accompagné d’un texte de l’auteur qui est puissant et passionné… Il s’est attaqué ici à Shinjuku après avoir passé un an à photographier Osaka. Et il nous explique son lien avec ce quartier de Tokyo si particulier, et c’est tout simplement fascinant. Il éprouve en effet une immense attirance pour ce quartier, qui est pour lui un « gigantesque faubourg » et qui est incomparable aux autres quartiers de la capitale nippone. Le lien qu’il entretient avec Shinjuku est très bien décrit et permet d’être encore plus touché et marqué par les photos.

« Comparable peut-être à un laideron hystérique, Shinjuku tantôt vous aguiche par ses mines doucereuses, tantôt vous déconcerte par ses caprices de dévergondée, changeant de visage et d’humeur à toute heure du jour.»

Quant aux photos, elles sont dans un style urbain (bien évidemment, puisque Shinjuku est bel et bien le « personnage » principal sur chacune des photos), et pleins de choses sont juxtaposées : des paysages, des passants, des devantures de magasins, des objets… et c’est magnifique puisque ça retranscrit à merveille l’ambiance de ce quartier qui me fascine également… Shinjuku est en effet un quartier où tout se mélange, où on trouve de tout selon où l’on marche et l’étrangeté de Shinjuku, toutes ses couleurs, en bref, l’essence même de ce quartier est retranscrite à merveille dans ces photos.

tokyocolor

Daido Moriyama Tokyo Color, 2008-2015 Tirage chromogène, 111,5 x 149 cm Courtesy of the artist / Daido Moriyama Photo Foundation

Daido Tokyo est un brillant recueil de photographies de Daido Moriyama sur le thème de la ville et principalement de Shinjuku. L’ambiance et toute la particularité de ce quartier est très bien retranscrite dans ces photos d’une grande diversité. Un réel plaisir pour les yeux !

Ma note :
8

%d blogueurs aiment cette page :